SOS TOUT-PETITS

    D É F E N D R E    L A    V I E    E S T    U N    D E V O I R


" ET UN GRAND PRODIGE PARUT DANS LE CIEL :
UNE FEMME REVÊTUE DU SOLEIL,
AYANT LA LUNE SOUS LES PIEDS "
APOCALYPSE XII

 

 


NOTRE-DAME DE GUADALUPE



RÉSUMÉ DES APPARITIONS

Peu d'années après l'arrivée des Espagnols au Mexique (1519 : Herman Cortes fonde Veracruz), un indien pauvre, Juan Diego, a une apparition de la Sainte Vierge.


Le samedi 9 décembre 1531 : Celle-ci lui dit d'aller trouver l'évêque de Mexico pour lui demander de construire un sanctuaire au sommet de la colline de Tepeyac.

L'évêque, incrédule, demande un signe du Ciel authentifiant cette demande.


Le mardi 12 décembre 1531 : Juan Diego, au cours de la dernière apparition, reçoit l'ordre de la Sainte Vierge de retourner sur la colline aride de Tepeyac pour y cueillir un bouquet de fleurs.

Arrivé au sommet il a la surprise de trouver là un parterre de magnifiques roses de Castille.

Il s'empresse d'en cueillir une gerbe qu'il place dans son tablier - ou ayate - simple pièce de tissu rectangulaire en fibre d'agave.

Lorsqu'il arrive devant l'évêque, Juan Diego ouvre son tablier qu'il tenait serré contre lui.

Les délicates fleurs de Castille tombent à terre tandis que l'image de la très Sainte Vierge-Marie apparaît sur la modeste toile du tablier.




Cette image, incroyablement conservée compte tenu de la mauvaise qualité du support, est maintenant exposée à la Nueva Basilica de Mexico.
Des millions de pèlerins se pressent tous les ans pour la vénérer sous le vocable de Notre-Dame de Guadalupe.

Les études scientifiques qui ont été réalisées n'ont pas pu révéler la nature de cette image sur laquelle aucun pigment n'a pu être identifié.
Ce qui a fait dire au Pape Pie XII, dans son radio-message du 12 octobre 1945 :

« Des pinceaux qui ne sont pas d'ici bas ont peint cette très douce image que l'usure des siècles a respectée. »


POURQUOI LE PATRONAGE DE NOTRE-DAME DE GUADALUPE ?

La Vierge de Guadalupe, ou Vierge de l'attente, est une des rares représentations de la Mère de Dieu enceinte.
En atteste l'ampleur de la robe et surtout la ceinture remontée dont on aperçoit les deux pans qui retombent à la hauteur des mains jointes pour l'oraison.

L'apparition de Notre Dame de Guadalupe correspond au début de la conversion du monde Aztèque au catholicisme :

« Il est impossible de rien comprendre à la religion des anciens Mexicains, si on ne garde pas en mémoire que, pour eux, les sacrifices humains étaient indispensables à la bonne marche de l'Univers.
Le Soleil a besoin de nourriture, et cette nourriture c'est le Chalchiuatl, " l'eau précieuse ", c'est à dire le sang humain(…) .
Le sacrifice sanglant c'est l'alimentation (Tlazcaltilztli) du soleil. »

Soustelle ( La pensée cosmologique des anciens Mexicains, dans l'Univers des Aztèques )

« On peut se demander où cela d'ailleurs les aurait conduits si les Espagnols n'étaient pas arrivés… L'hécatombe était telle qu'elle aurait fini par menacer l'équilibre démographique, et qu'ils auraient dû sans doute cesser l'holocauste pour ne pas disparaître. »
Soustelle ( Évasions mexicaines, p 10 )

Notre-Dame de Guadalupe met ainsi fin à une " Civilisation de mort ".

Notre-Dame de Guadalupe sauvez-nous !


MIRACLE DANS LA BASILIQUE NOTRE-DAME DE GUADALUPE

Pour nous affermir dans notre espérance Notre-Dame de Guadalupe se manifeste le 24 avril 2007.

Voici quelques précisions à propos du miracle survenu le 24 avril 2007 à la Basilique ND de Guadalupe à Mexico, après la décision du conseil municipal de cette ville de légaliser l’avortement à la demande, jusque-là interdit.

Les photos présentées ici ont été envoyées depuis le Mexique par le Père Luis Matos, supérieur de la Communauté des Béatitudes.
Elles étaient accompagnées d’un commentaire en espagnol dont voici la traduction résumée :

« A la fin de la messe offerte pour les enfants avortés non nés, l’assistance de la Basilique se demandait ce qu’attendait d’elle la Très Sainte Vierge de Guadalupe.
Tandis que beaucoup de fidèles prenaient des photographies de l’ayate de Tepeyac, exposé et vénéré dans la Basilique et au pied duquel la foule des pèlerins défile sur un tapis roulant, l’image de la Vierge a commencé à s’effacer, pour donner place à une lumière intense qui émanait de son ventre, constituant un halo brillant ayant la forme d’un embryon. »





Avec un cadrage et un grossissement important, il est possible d’apprécier la position de la lumière qui provient réellement du ventre de l’image de la Sainte Vierge et n’est ni un reflet, ni un artéfact.


L’ingénieur Luis Girault qui a étudié l’image ainsi réalisée a confirmé l’authenticité du négatif et a pu préciser qu’il n’avait été ni modifié ni altéré, par superposition d’un autre image par exemple.

Il a découvert que l’image ne provient d’aucun reflet, mais sort littéralement de l’intérieur de l’image de la Vierge :




« La lumière produite est très blanche, pure et intense, différente des lueurs photographiques habituelles produites par les flashes.
Cette lumière est entourée d’un halo et paraît flotter à l’intérieur de l’abdomen de la Vierge.
Ce halo possède la forme et les mesures d’un embryon.
En effet si on examine plus précisément encore cette image en la faisant tourner dans un plan sagittal, on distingue à l’intérieur du halo certaines zones d’ombre qui ont les caractéristiques d’un embryon humain dans le sein maternel. »





Jésus Christ vrai Dieu et vrai Homme : c’est la foi catholique !
Déjà Saint Jean-Baptiste avait tressailli dans le sein de sa mère pour saluer son Seigneur.

ND de Guadalupe vient au secours des embryons non nés – ignorés des légistes –
en rappelant ainsi l’évangile de St Luc (I, 31) :

« Voici que vous concevrez en votre sein, et vous enfanterez un fils, et vous lui donnerez le nom de Jésus. »


Petit montage audiovisuel à regarder présentant l'apparition au Mexique en 1531



Le Pape François à la Basilique Notre Dame de Guadalupe à Mexico en Février 2016

Le Pape François est devant la Sainte Image en fin de vidéo à partir de " 1:45:55 "




Retour Page d'Accueil